Abandonnée à la Clinique Ngaliema pavillon 2, Koko Nkembo heurtée par le cortège de J. Kabila sollicite son attention soutenue.

Cette vieille dame d’environs 70 ans demande à l’ancien président de la République de se souvenir d’elle. Je suis à l’hôpital suite à un accident de circulation. J’etais cognée par le cortège du président honoraire Joseph Kabila sur la route qui mène vers kingakati au mois de novembre 2018. Conduite à l’hôpital pour des soins appropriés, à ce jour je suis abandonnée dans mon lit comme un vulgaire mouton. Et pourtant, chaque jour, madame Olive console des familles, et moi la victime d’un accident provoqué par le cortège de notre papa, son mari ne peut-elle pas se souvenir de mes douleurs ?

Cette maman a connue cet accident lorsque Joseph Kabila il fut encore président de la République.

Une année après, je suis abandonnée à mon triste sort à la Clinique Ngaliema. Pas un seul comprimé, ni bandage, difficile pour moi d’effectuer d’autres examens demandés par les médecins et cela par manque de moyen. Si Joseph Kabila peut m’écouter atravers vous, je serais heureux de le recevoir car ses services sociaux ont faillis à leur apostolat j’y crois.

S’il faut me soigner par jour, il faut que d’autres gardes malades cotisent pour moi. Effectivement, cette vielle dame passe toute la journée sans mettre quelque chose sous la dent. C’est dur et inquiétant pour les visiteurs.

Aujourd’hui, depuis 3 heure du matin, elle a pleuré jusqu’à midi, elle lance cependant, un appel pressant à Joseph Kabila, au FCC, PPRD et aussi au gouvernement Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour qu’une solution soit trouvée.

Aux gens de bonne volonté de venir à son secours estime un infirmier volontaire qui l’apporte sourire chaque jour.

Elle est à la Clinique Ngaliema pavillon 2 chambre n° 30. Le Grandcongo apporte sa part.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires