A deux pas des élections, 8 civils tués par des rebelles ADF au quartier Masiani-Kipriani en commune Mulekera ville de Beni au Nord-Kivu. La Monusco s’inquiète.

49
0
Partager

Plus de deux personnes ont été blessées par balles, plusieurs chèvres (une cinquantaine selon le témoignage du berger) emportées et les vitres de deux bâtiments de l’Université Chrétienne Bilingue du Congo, UCBC détruits par des balles.

Selon les témoins, les rebelles qui étaient nombreux (hommes, femmes et enfants) et qui parlaient des langues diverses, habillés en tenues semblables de FARDC et d’autres en soutane, ont contourné les positions des éléments FARDC situées en commune Ruwenzori à plus d’un kilomètre du lieu de drame. Puis, ils ont traversé la route jusque dans la commune Mulekera précisément au quartier Masiani où ils ont exécuté des civils par des armes blanches et à feu.

« Ils ont dit venir chercher les éléments FARDC et les jeunes de la place qui ne veulent pas quitter cette contrée, ils m’ont obligé d’allumer la cigarette pour eux avec autant de questions, après ils m’ont dit d’entrer dans la maison pour ne pas y quitter en suite, ils ont crié en langue Arabe avant de tirer plusieurs balles et ont traversé la route jusque dans la parcelle voisine », a expliqué un rescapé qui a pris fuite dans la brousse après la traversée de la route par des rebelles.

Après avoir exécuté des civils dans cette parcelle poursuit-il, ils ont pris le chemin qui va jusqu’à l’Université Chrétienne Bilingue du Congo où ils ont détruit des vitres de deux bâtiments en tirant à bout portant puis emportés plusieurs chèvres sur place. La MONUSCO s’inquiète et propose un autre plan de sécurité pour mettre fin aux attaques pendant cette période électorale en RDC.

Thierry Kasongo
Rédaction
0990210011
0819439214

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse