*Élections, J.Kabila signe et persiste. “Pas de chantage, notre engagement de respecter la constitution est sans équivoque dixit dans son discours avec un ton sévère face aux détracteurs donneurs des leçons* “.

260

Devant les invités de marque, Joseph Kabila calme la tension par des phrase courte d’un père de famille qui plaide pour la paix et l’unité de la communauté. “Je sais pourquoi il y a une tension dans cette salle!!! Applaudissements !!! silence de mort.
Vous savez pourquoi?
C’est puisque nombreux pensent qu’aujourd’hui on va assister à un discours où à la fin, je dirais comprenez mon émotion!!! Applaudissements !!! silence totale dans la salle !!

Mais je ne le dirais pas , s’il faut dire une chose, c’est peut-être comprenez ma passion pour le Congo” , c’est en ces termes que le chef de l’État commence son discours devant le congrès réunit dans la salle au palais du peuple en présence des diplomates.

Joseph Kabila encourage toutes les institutions à pouvoir travailler pour l’intérêt supérieur de Nation. Il se félicite des avancées enregistrées dans les différents secteurs de la vie nationale, sécurité, économique, le social, l’administration publique, l’armée, et la police où il veut voir d’autres reformes entamées d’ici là.

Le Président de la RD Congo affirme la détermination d’organiser les élections.” Les élections congolaises seront une affaire de souveraineté nationale .Elles seront financées entièrement par les congolais » a-t-il martelé.

Au moment ou toute l’opinion nationale attendait le nom du dauphin, l’auteur, Joseph Kabila signe et persiste, “Notre engagement de respecter la constitution est sans équivoque”, c’est ici où nous avons constaté le silence à-travers la ville.

Robert Kalemba et Thierry KASONGO
+243990210011
+243998419160

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse