14 janvier 2020 : les enfants des militaires et policiers seront dans la rue pour exiger des conditions sociales équitables”marche interdite par les FARDC.

23

C’est confirmée la marche pacifique des enfants des militaires et des policiers aura bel et bien lieu indique la coordinatrice de l’Asbl ” Telema Mwana Ya Mapinga(TMM)” au cours d’une émission sur télé 7.

Christella Kiakuba précise que la marche pacifiquement du mardi 14 janvier dans les artères de la ville de Kinshasa pour dire non aux inégalités sociales entre eux et les autres enfants de la République sera organisée selon le programme annoncée.

Cette louable démarche d’illégale est soutenue par 99% des parents militaires et policiers apart le porte parole des FARDC dont ses enfants sont dans les bonnes conditions.

Pour cette organisation, la marche pacifique est consacrée par la Constitution du pays, spécialement en son article 26 afin de permettre à tous les citoyens de réclamer un droit légitime.

Elle souligne avoir saisi le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, en date du 26 décembre 2019 sous le n°115/TMM/NK/2019 sur la tenue d’une marche pacifique le 14 janvier 2020 pour dire non aux inégalités sociales entre les enfants des militaires et des policiers avec les autres enfants de la République.

Et de poursuivre qu’en date du 08 janvier 2020, une lettre de rappel a été adressée à l’autorité de la ville conformément à l’article 06 in fine du Décret-loi n° 196 portant réglementation des manifestations et des réunions publiques qui stipule :

” le dépassement de délai de 48 heures ou 5 jours emporte respectivement la prise d’acte de l’octroi d’office de l’autorisation “.

L’Asbl TMM s’est dit disposée en toute entente pour échanger avec les autorités de la place pour des mesures sécuritaires afin d’assurer le caractère pacifique de la marche.

Cette marche pacifique, note-t-on, va débuter à partir de 10 h 30. Le point de départ est la place Magasin dans la commune de Kintambo et le point de chute sera la Cité de l’Union africaine où un mémorandum sera remis au Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires